AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Livyns

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 20/04/2017 ☆ MESSAGES : 3 ☆ DISPO RP : LIBRE A 100%
☆ AGE : 21

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Jeu 20 Avr - 19:29


✩ ✩ ✩ ✩ ✩
“J’aime le bizarre, j’aime le tordu, j’aime les gens qui ont ce truc qui fait la différence, ce truc que les autres n’aiment pas et que moi j’adore.”


nom ∞ Livyns prénom(s) ∞ Amy Lily Rose âge ∞ 26 ans  date et lieu de naissance∞ Née le 06 juin 1991 à Salemnationalité et origine ∞ Américaine profession ∞ Préposé à la morgue statut civil ∞ Célibataire orientation sexuelle ∞ Bisexuelle traits de caractère ∞ Têtue - Gentille - Attentive - Rebelle - Fofolle - Jalouse groupe ∞ Plaster avatar ∞ Michelle Trachtenberg crédits ∞ Issy, google, paralizine


c'est à cet endroit que vous êtes libre de parler de votre personnage, de divulguer quelques anecdotes de sa vie, ses phobies, ses hobbies, ses habitudes, ses tocs, etc. il n'y a pas de minimum mais veillez tout de même à en faire suffisamment pour qu'on puisse se faire une idée de votre personnage.
prénom ∞ Gwendolinepseudo ∞ Issy, Gwenn, Naïlyss, Astoria âge ∞ Bientôt 21 ans une suggestion ∞ Aucune une remarque ∞ Non plus besoin d'être parrainé ∞ Hum non je pense pas mais, je reprends le rp donc tout doux xD codes à remplir ∞
Code:
<b>Michelle Trachtenberg</b> <span class="pris">★</span> <i>Amy Livyns</i>
Code:
<b>Préposé à la morgue </b> <span class="pris">★</span> <i>Amy Livyns</i>



✩ ✩ ✩ ✩ ✩
Elle a la tristesse des âmes errantes, des voyageuses, de celles qui savent qu’elles partent toujours la première.


I/ Le commencement de ma vie

Nuit fraîche, l'eau du bassin dans l'immense jardin frémissait, créant des remous à la surface de l'eau limpide de celui-ci. La neige couvrait tout lentement, insonorisant tous les bruits de la nature. Nous vivions à Salem dans un vieux et magnifique manoir encore d'époque et impressionnant. Le calme du domaine était entrecoupé par le bruissement des ailes d'une chouette qui vole après un quelconque bestiaux à dévorer. Dans le grand Manoir plus haut dans le domaine, les faibles lueurs des bougies dansaient toujours le long du mur agrandissant les ombres, une femme aux longs cheveux habillée d'une longue chemise de nuit en coton beige attendait là, les traits crispés par les récentes douleurs.

Des Tâches rosées inondaient le tissu et les draps, la jeune noble avait le visage déformait par la douleur du travail de l'enfantement accompagnée par une petite femme grisonnante qui épongeait le visage de celle-ci. Des hurlements de douleurs déchiraient le noir d'encre de la nuit, la femme hurlait, ses entrailles se déchirant à chaque contraction. Ses traits se tordaient, se plissaient sous l'effort. Une main agrippant fermement les mains de la sage femme, l'autre serrant si fort le drap que si elle continuait, elle en arracherait le tissu. Ana la sage femme tenait fermement les mains de Rose ma mère, lui donnant des ordres, le miracle de la vie allait enfin avoir lieu pour la famille Livyns. Puis soudain ce fût la délivrance après moult poussées, le sang coula entre les cuisses de celle-ci, puis le bébé apparu, mugissant mécontent d'être extirpé de la poche maternelle. Le sang avait inondé le lit blanc, ainsi que sa fine chemise de nuit . Une petite fille venait de naître, sa première, son tout premier enfant tout court. Rose souriait devant la petite merveille, elle essuya son visage, avec un linge propre, le petit nourrisson gigotait comme un vers sûr le ventre nu de sa mère.

II/ Un soir sans lune , mon premier fantôme

Huit années avaient passées dans l'amour et la joie, d'un foyer doux et chaleureux, à l'époque j'étais une élève studieuse, faisant la fierté de mes parents et bien souvent les livres étaient mon seul refuge. A mes quatre ans ma mère mit au monde ma sœur qui elle était la plus douce, la plus souriante, la plus aimée. Moi je n'étais que le passe partout celle qu'on ne voit que quand elle fait une bêtise Anya passant avant moi sans que je sache vraiment pourquoi et si soudainement mes parents me rejetaient. J'en avais malgré moi, pris l'habitude et je m'étais inventé un ami imaginaire jouant avec lui étant le seul à me comprendre.

Il pleuvait fortement ce soir-là, ma mère ne me voyait toujours pas, elle ne voyait que cette soeur que j'haïssais chaque jour. Je ne sais pas comment cela c'est produit nous étions à la cuisine en train de manger, quand mon père rentra totalement enseveli sous les effets du whisky qu'il avait prit pour habitude de boire au bar du village chaque soir après son travail. Une porte du placard s'ouvrit brusquement, puis une autre, les verres s'écrasaient contre les murs. Une telle rage, une telle violence, ma mère et ma sœur hurlèrent de terreur ce soir-là, se levant de table et quittant la pièce où se déroulait cette scène hors norme. Jeune enfant que j'étais, effrayée par son père ne pouvant pas bouger étant paralysée par la peur il s'en prit à moi me giflant tellement fort qu'il m'écrasa au sol enchaînant par quelques coups de pied puis abandonnant sa cible pour finir par monter se coucher un peu moins énervé. Tout du long ma mère protégea la plus jeune sans venir une seule fois à mon aide. Mais le pire fût un soir dans notre chambre où nous étions seules avec ma petite soeur, le lit semblait craquer et prendre vie, cette petite sotte hurlait, oui si fort qu'elle vrillait mes tympans , je ne veux voulais qu'une chose qu'elle se taise, ce soir-là il était rentré encore une fois saoule et s'en était pris à ma mère, car Anya et moi étions vite parties dans notre chambre. Anya, elle s'était appuyée sur la porte fenêtre me regardant avec ce regard que je n'aimais pas, un regard accusateur, un regard que je détestais juste, car j'étais partie au lieu de subir comme à l'habitude les coups multiples de notre père à leur place.

Jared notre père était monté pour venir nous battre entrant avec fracas dans la chambre, ma petite soeur elle reculait, elle avait peur, s'en était trop, elle était là entrain de pleurnicher, elle était faible et je la détestais. Pour la première fois il me viola, me jetant sur le lit qui craqua et bouger comme s'il allait se briser. Ses mains arrachèrent ma petite robe de nuit et je ne fus que douleur et sang, ayant fini de massacrer mon corps et mon âme, il se leva en me lançant par terre près du balcon pour s'en prendre à Anya. La porte fenêtre s'ouvrit brusquement il balança ma petite soeur qui traversa la balustrade et s'écrasa sûr le pavé, dans un bruit sinistre. Je ne pouvais plus croire ce qui se passait mon pauvre corps n'étant que sang, lambeaux et ayant visibilité sur le corps sans vie de ma soeur. Je ne pleurais pas ou du moins plus me sentant partir dans les limbes, je ne ressentais rien face à ce corps sans vie qui gisait plus bas, d'où le sang maculait lentement le pavé. Cette couleur me fascinait, si rouge, si intense. Ma mère sortie en criant devant le spectacle horrible qui se trouvait devant ses yeux, sa petite préférée venait de quitter la vie pour un monde meilleur. Mais elle ne tourna jamais les yeux vers le petit corps frêle penchait au-dessus du balcon, qui fixait d'une manière intense cette mère qui refusait de la voir alors que pourtant elle aussi sentait la vie s'en allée. Je finis par perdre connaissance me réveillant quelques semaines plus tard à l'hôpital en compagnie de la bonne me tenant la main comme si c'était elle, ma mère. Je ne parlais plus, pas un mot franchi mes lèvres durant un certain temps, mes larmes coulées sans cesse je n'avais plus goût à rien, mon retour au manoir fut très difficile puis la vie reprit son cours. Mon père était en prison pour le crime et le viol ainsi que les violences engendrées.

Long fût le deuil de cette sœur qui même morte me pourrissait la vie, ma mère ne pleurait déjà plus son homme qu'elle pardonnait de me frapper auparavant, oh que non, elle l'avait déjà oublié lui. J'étais encore une jeune enfant à peine âgée de dix ans et pourtant si amère devant cette famille qui ne m'aimait pas. Le pire arriva à nouveau quand ma mère Rose tenta de se refaire une vie, elle choisit un homme qui empestait l'alcool et le vieux patchouli, il ne m'aimait pas, ça se voyait comme le nez au milieu de sa figure de toute façon il n'aimait rien ni personne. Et la belle Rose elle avait l'air de s'en foutre. Les services sociaux après avoir eu une plainte de ma part auprès de mes professeurs m'emmenèrent loin de cette famille et me mit en foyer.

Jusqu'à mes 18 ans trois familles tentèrent de m'adopter sans réussites de compréhension, de communication ou tout simplement désirant un enfant souriant et vivant pas un enfant mort de l'intérieur, ne souriant rarement, s'en foutant du sang, s'en foutant de la mort, avec pour rêve d'être criminologue ou du moins pouvoir travailler avec des corps, adorant les cours de sciences humaines, de biologie et sciences physiques. La quatrième fut la bonne, une famille sans enfant d'une quarantaine d'années et médecins dont un travaillant à la morgue de Salem et donnant cours également. Je suivis la voie là et ma route m'emmena à l'université de Boston, puis, je pris habitude de la vie d'étudiante, les fêtes, les alcools, le sexe passant à travers cette peur intérieure et appréciant le plaisir donné découvrant que j'étais bisexuelle et que je ne le cachais pas, les cours tard le soir enfin tout ce qui va avec vivant enfin une vie méritée en aimant ce que je faisais. Après l'université j'ai postulé pour être préposé à la morgue de l'hôpital et fut acceptée, louant un petit studio non loin de là, vivant une vie de routine avec les petites histoires de la vie quotidienne, des amours manqués, des plans sans lendemains, des soirées entre collègues et voilà, histoire passionnante n'est-ce-pas ?


Dernière édition par Amy Livyns le Ven 28 Avr - 0:53, édité 1 fois
Matthew-J. Caulfield
ADMIN ∞ fire and ice
avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 13/10/2015 ☆ MESSAGES : 495 ☆ IDENTITES : willou le bg, lena la bonnasse, c la chaudasse
☆ DISPO RP : OVERBOOKE(E)
☆ AGE : 39
☆ METIER : urgentiste titulaire
☆ LA-BAS : dans la salle de repos de l'hôpital
☆ ON YOUR MIND :


Voir le profil de l'utilisateur http://brokenbodies.forumactif.fr/t74-matthew-life-s-too-short-to-even-care-at-all http://brokenbodies.forumactif.fr/t129-matthew-love-is-a-lie

MessageSujet: Re: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Sam 22 Avr - 10:07

bienvenue parmi nous :3
oublie pas la partie histoire de la fiche que tu pourras rajouter dans ton premier post ;)

Si tu as une question, n'hésite pas, Nate et moi sommes là pour y répondre :3

_________________
(va être refaite parce que les gifs sont plus hébergés et ça sucks à fond.
)
Amy Livyns

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 20/04/2017 ☆ MESSAGES : 3 ☆ DISPO RP : LIBRE A 100%
☆ AGE : 21

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Jeu 27 Avr - 21:49

J'édite mon post d'ici peu, mes excuses pour le retard !
Amy Livyns

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 20/04/2017 ☆ MESSAGES : 3 ☆ DISPO RP : LIBRE A 100%
☆ AGE : 21

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Ven 28 Avr - 0:54

Mes excuses pour le double post mais fiche finie ! En espérant que ça va et mes excuses pour les fautes, je viens de tout écrire à la dernière minute. Bonne nuit ! ;D
Lucy Reese

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 15/04/2017 ☆ MESSAGES : 5

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Dim 30 Avr - 10:34

Bienvenue !

_________________

Tout est poison, rien n’est sans poison, seule la dose fait qu’une substance n’est pas un poison  
- Paracelse
Shiloh Murray
MEMBRE DU MOIS ∞ félicitations !
avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 29/06/2016 ☆ MESSAGES : 86 ☆ DISPO RP : SI PATIENT, OK
☆ AGE : 25
☆ METIER : Pas de chance pour moi, je ne suis pas la vétérinaire dont je rêvais en étant gamine. Mais.. J'ai, à mes yeux, le plus beau métier. Cavalière de reining à mon compte depuis quelques années. Avec mes chevaux et ceux de clients, bien entendu. Une belle écurie qui se garnit de très bons chevaux à mesure que le temps passe.
☆ LA-BAS : Dans cette foutue chambre qui n'est pas LA mienne .. Et dans laquelle je suis bien partie pour rester un bon moment. J'en suis ravie, vous n'imaginez même pas.
☆ ON YOUR MIND :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns   Dim 30 Avr - 11:08

Bienvenue parmi nous

_________________

    I am everything. I am anything. I am automatic.
    I am yesterday. I am everyday. I am gonna be...
    code broadsword.
 
Un cadavre ? Je réceptionne le colis ! Amy Livyns
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche timbres colis postaux d'Algerie
» Un vers pour un cadavre
» la pavoni : reception colis, partie cassée
» Tim Burton's Cadavre Exquis
» Cadavre exquis sujet 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Bodies :: ADMISSION :: Medical files-
Sauter vers: