AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikayla Jankowski

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 29/04/2016 ☆ MESSAGES : 63 ☆ IDENTITES : Logan Grey
☆ DISPO RP : SI PATIENT, OK
☆ AGE : 36
☆ METIER : Lieutenant du BPD
☆ ON YOUR MIND :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: « Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika   Dim 29 Mai - 21:39


    B O S T O N | dimanche - 10H03

    ♫ « Wise men say
    only fools rush in
    but I can't help falling in love with you
    shall I stay
    would it be a sin
    if I can't help falling in love with you
    » ♫

    La musique passait à la radio, comme la réminiscence d'un vieux souvenir. Malheureusement pour Mika, elle n'avait pas connu l'époque joyeuse des années 60-70 avec son Rockabilly, encore moins le King et pourtant elle en avait écouté des musiques d'Elvis pendant son adolescence. Une façon de imprégner de la culture américaine qui était loin d'être la sienne. On allait pas se mentir, en 1991 les deux sœurs découvraient de façon quasi abrupte le mode de vie des américains alors même qu'elles avaient toujours été à des années lumière de tout ça en Ukraine. Kiev ne ressemblait pas aux villes outre-Atlantique, non elle lui semblait bien grise, terne et pauvre.

    Le feu était enfin passé au vert, il n'y avait pas tant que ça de circulation pour un dimanche matin et c'était pas plus mal, la jeune femme avait tendance à s'énerver pour un rien quand elle était au volant, surtout quand elle n'était en fonction. Au moins elle était arrivée à l'heure du stand de tir qu'elle avait l'habitude de fréquenter quand ce n'était pas celui de commissariat où elle travaillait. La portière claqua. Mika marchait déjà en direction du bâtiment en scrutant le ciel, elles allaient pouvoir aller en extérieur. Oui elles. La flic avait convenu de se rendez vous avec sa sestra pour passer un peu de temps ensemble. Pas qu'elles ne se voyaient pas souvent, mais qu'en dehors du travaille elles ne se croisaient pas tant que ça. Enfin, il ne fallait certainement pas considérer les jumelles comme des clones qu'on ne pouvait pas séparer sous peine de perdre le contrôle, non il fallait plutôt les voir comme des personnes indépendantes avec une vie relativement prenante. L'une dans la police de Boston et l'autre au Master, elles faisaient pas paire en un sens. Mais elles faisaient toujours la paire quoi qu'il arrive. Sauf si l'une était trafiquante d'arme et l'autre bonne sœur. Là oui en effet...

    Ok, fallait s'arrêter. Mika était trop prise dans le flot de ses penser, se rendant enfin compte qu'il était temps d'arrêter de divaguer parce que cela ne servait strictement à rien. A la place elle ferait mieux d'attendre Lena pour être sûr de la récupérer et la faire rentrer dans le stand de tir. Non parce qu'elle était encore capable de faire mine qu'elle s'était tromper de bâtiment juste pour ne pas rentrer. Elle n'allait pas tarder. Là elle vit une moto passer sous son nez. Et si... Et si elle passait son permis moto ? La jeune femme avait toujours été à l'aise sur un deux roues alors pourquoi pas une moto ? Le pire c'était bel et bien qu'elle y réfléchissait sérieusement. C'était beaucoup plus rapide pour se déplacer, pour une course poursuite ou même une fuite... De nouveau elle s'était perdue dans ses réflexions, s'imaginant déjà conduire une belle bécane, porter une veste de motard et enlever son casque avec plus de classe que la moitié des flics de Boston. Dès ce soir elle regarderait tout ça avec attention. Son regard quitta la moto qui avait fini par se garer un peu plus loin. Il s'agissait de celle d'un habitué du stand de tir puisqu'elle le reconnu lorsqu'il ôta son casque. Mika pourrait peut-être lui toucher deux mots pour avoir son avis en la matière. Mais il n'était plus temps de fantasmer sur une belle cylindré, Lena venait d'arriver.

    « Hey ! ça va t'as pas eu trop de mal à trouver ? » demanda la jeune femme en adressant un sourire à sa sestra. Après tout elles n'étaient pas là pour parler bottes et cuir de motard...

_________________

Never go home
Olena Jankowski
ADMIN ∞ lost and insecure
avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 29/04/2016 ☆ MESSAGES : 129 ☆ IDENTITES : mattou le chaton, willou le ouistiti, connie l'ourse
☆ DISPO RP : SI PATIENT, OK
☆ AGE : 36
☆ METIER : neurochirurgienne (titulaire)
☆ ON YOUR MIND :
(twin sestras)

mika » andrew » agathe & andrew



Voir le profil de l'utilisateur http://brokenbodies.forumactif.fr/t178-olena-jankowski-healer

MessageSujet: Re: « Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika   Dim 12 Juin - 18:00

La porte du casier claqua brutalement et Olena aperçut sa collègue sursauter du coin de l’œil. Elle lui adressa une grimace désolée sans pour autant réellement ressentir la moindre culpabilité. Elle claquait toujours les portes. Pour ne pas se retrouver face à un silence angoissant, pour tenter de garder un minimum de contrôle sur elle-même. Ses affaires en main, et après un dernier signe de la main à sa collègue remise de ses émotions, Olena s’extirpa de la salle de repos pour retrouver le couloir bondé de l’hôpital. Fin de journée, ciao les blessés, ce n’était plus de son ressort à présent. Rapidement, avant de se faire rattraper par un externe paniqué à la vue du sang, elle se glissa hors de l’hôpital et se laissa bercer par la vie active de l’extérieur. Bon. Il n’y avait plus qu’à retrouver sa petite voiture et à rejoindre la sestra dans son quartier général. Un stand de tir. Typiquement Mikaniesque. Il n’y avait bien que sa jumelle pour vouloir discuter tout en shootant sur une cible à plusieurs mètres d’elle. Rejoignant son véhicule, la neurologue avait un sourire idiot sur les lèvres en imaginant sa sœur vider son chargeur avant de se tourner vers elle pour discuter potin sur son nouveau voisin. Mika en était capable, c’était sûrement ce qui était de pire. A peine assise sur son siège, elle alluma la radio et tomba sur les grands tubes des années 90. Des morceaux qu’elle avait adoré à l’époque car elles étaient les premières chansons américaines qu’elle découvrait – l’emménagement aux Etats-Unis avait été synonyme d’émerveillement constant pour la jeune adolescente qu’elle était alors. Un simple micro-onde devenait un objet de technologie digne de Star Trek – oui, elle venait peut-être d’Ukraine, mais elle connaissait quand même ses classiques de science-fiction – et sa première rencontre avec un véritable ordinateur lui avait tiré quelques larmes de joie. Un vrai ordinateur, avec une vraie disquette à insérer dans le lecteur. La classe à l’état pur. Et maintenant, quelques deux décennies plus tard, la voilà qui s’était parfaitement habituée à ce quotidien et qui jugeait parfaitement normal d’avoir au moins deux clés USB sur elle en permanence. Il ne fallait même pas lui parler des futurs implants oculaires pour afficher des écrans pour une personne unique.

La rue Fitzgerald s’étendait devant elle et Olena fronça les sourcils. La rue était à l’exact opposé de là où elle souhaitait se rendre. Elle s’enfonçait dans le cœur de la ville quand elle était censée s’en éloigner. Elle avait pourtant bien suivi la route indiquée par le plan regardé la veille. Elle lâcha une insulte dans sa langue natale avant de faire demi-tour en empruntant un sens interdit. Si on venait à l’arrêter, elle se ferait passer pour sa sœur – elle l’avait déjà fait – et elle demanderait à cette dernière de faire sauter le PV. Après tout, ce ne serait que partie remise. Bon. Stop thinking. Elle devait se concentrer pour trouver la sortie qui la mènerait dans le coin de cambrousse que sa sœur affectionnait tant. Une voiture lui coupa la voie et elle s’acharna sur le klaxon, même lorsque l’autre voiture eût disparue de son champ de vision. Sérieusement, le permis ne devrait pas être donné aux attardés. C’était des personnes dangereuses pour les autres automobilistes, en plus d’être d’une grande inutilité au reste de l’humanité. Elle se pencha légèrement par-dessus son tableau de bord et aperçut une sortie qui lui semblait être la bonne. Perdue pour perdue. Elle la suivit et finit par dénicher ce qui ressemblait bien à un complexe de stand de tir digne des séries policières. Elle ralentissait en entrant dans le parking lorsqu’elle reconnut la silhouette de sa jumelle qui paraissait mater un bellâtre qui abandonnait sa bécane. Elle se gara, coupa le moteur, sortit du véhicule et lança un regard entendu à sa jumelle.

« Non mais tu m’as pris pour qui ? J’ai un GPS dans la tête. » C’était faux, mais Lena n’avait pas l’intention de perdre la face devant sa sestra. « Et, t’as cru que j’avais pas remarqué ton regard appuyé sur le joli postérieur du motard ? » Enfin joli, ce n’était là que supposition de sa part, elle-même s’était tenue bien trop loin pour apercevoir quoique ce soit. « T’as qu’à le brancher sur son calibre. Ou lui demander s’il utilise un silencieux, tiens. Je suis sûre que tu ferais mouche. » Elle ne retint pas un léger rire avant de regarder autour d’elle, déjà prête à changer de sujet. « Alors c’est ici que tu te caches la plupart du temps ? C’est… Calme. » Et par calme, elle voulait dire, silencieux. A l’extérieur du moins, puisqu’elle se doutait bien qu’à l’intérieur, un vacarme incessant devait régner – un vacarme qui ne pourrait que faire son bonheur et rassasier son besoin du brui permanent.

_________________

better run.
Mikayla Jankowski

avatar

☆ INSCRIT DEPUIS : 29/04/2016 ☆ MESSAGES : 63 ☆ IDENTITES : Logan Grey
☆ DISPO RP : SI PATIENT, OK
☆ AGE : 36
☆ METIER : Lieutenant du BPD
☆ ON YOUR MIND :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika   Jeu 18 Aoû - 20:14


    Le jeu était simple, associer des mots qui n'avaient rien à faire ensemble. Mika venait de gagner 550 points en reliant GPS et Lena. Avec bonus de 20 sur le mot tête. La jeune lieutenant n'était pas dupe, elle savait bien que la géographie et sa sœur ça faisait 10. Ok ça commençait à faire beaucoup de nombres, sans doute plus que sur le compte en banque de la brune. Mais sitôt la jumelle fit dévier la conversation à propos du regard de Mika sur le motard. Alors non, clairement déjà c'était la moto qu'elle regardait et ensuite, elle avait déjà bien assez à faire avec celui de Will. D'accord pensé comme ça, on avait l'impression qu'il avait un gros luc. Heureusement il n'y avait que Mika pour lire dans les pensées de Mika. Les yeux de la jeune femme s'était perdu un instant dans le vide alors qu'elle suivait le fil de sa propre conversation intérieur. « Tard ? Non ça va je trouve qu'on est à l'heure. » La brune raccrochait difficilement à la réalité. Preuve en était qu'elle avait du mal à saisir de quoi lui parlait Lena. Avant de comprendre à la vitesse d'un percuteur avec un grand : « Aaah ! Non. » Sa sœur rigola légèrement avant de poursuivre en changeant une énième fois de sujet. A la longue on finissait par s'habituer. « Le bâtiment est insonorité, comme ça on entend pas les cris des gens sur lesquels on tire » répondit simplement la jeune femme en haussant les épaules. Cette explication était sorti si naturellement qu'un passant aurait pu prendre ses jambes à son cou en l'entendant parler ainsi. Par chance il n'y avait personne à proximité.

    « Aller viens j'te fais la visiter, après j'te ferais faire connaissance avec Mr G. » Mika lui fit un clin d’œil appuyé à la limité de la grimace que pourrait faire un enfant de 5 ans. Là encore difficile de savoir si elle était vraiment sérieuse. L'idée d'avoir un moto était à présent très loin dans l'esprit de la jeune femme qui ouvrait non sans brusquerie la porte principale. Comme d'habitude, elle salua la femme à l'accueil d'un simple signe de tête. « L'entrée. Rien de bien transcendant, tu sais à quoi ça serre, je crois qu'il y a la même chose à l'hôpital. » Sincèrement, on avait l'impression qu'elle avait fait ça toute sa vie. Mika devait être guide dans une autre vie. Suite à quoi elle se dirigea vers l'accueil pour remplir des papiers à l'intention de Lena. Premier entraînement si par la suite elle devait aussi remplir ceux pour une blessure par balle. Accidentelle, bien évidement. « J'te demande ça si t'as des tremblements chroniques de type tremblement de la main ou du bras ? » demanda le lieutenant en s'adressant à sa sœur avec une certaine nonchalance, de quoi creuser davantage les différences qui pouvaient exister entre des jumelles. La femme derrière son bureau les observait du coin de l'oeil, poussée par une certaine curiosité à l'encontre des deux jeunes femmes. Mika lui avait déjà dit qu'elle avait une sœur, mais pas qu'elle lui ressemblait trait pour trait.

_________________

Never go home
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika   

 
« Deux soeurs et un flingue » Lena & Mika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brennan Marie - Guerrière - Les deux soeurs T1
» [Brennan, Marie] Les Deux Soeurs - Tome 1: Guerrière
» Deux Soeurs Pour Un Roi - Philippa Gregory
» [Bona, Dominique] Deux soeurs
» Deux soeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Bodies :: BOSTON :: The city-
Sauter vers: